collectif "brio musici"         les concerts        billetterie        église de Blaesheim      Piano Blüthner     Confluences      
















Piano BLÜTHNER "Aliquot"  de 1881  (restauré)
La signature harmonique de Julius Blüthner de Leipzig,
celle qui a séduit Claude DEBUSSY en 1905...

Vidéo: enregistrements lors de concerts:
 >> voir les enregistrements vidéo lors de concerts réalisés à l'église de Blaesheim 

Je suis le piano numéro "18967", avec le fameux système "Aliquot",  j'ai été manufacturé en 1881 à Leipzig chez Julius Blüthner.

Julius Blüthner est né en 1824, Frédéric Chopin avait 14 ans, Robert Schumann avait 14 ans, Franz Liszt en avait 13.

Le 19ème siècle a vu une extraordinaire évolution dans la conception des pianos. Julius Blüthner crée sa manufacture de pianos en 1853 à Leipzig, ville de la tradition musicale et berceau de talents musicaux. En cette même année 1853, à New York est créée la maison Steinway, et à Berlin la maison Bechstein.

Julius Blüthner a été très innovant, il remporte de nombreux prix et des distinctions, il dépose différents brevets, dont son brevet du système "Aliquot" en 1873. Celui-ci consiste en l'adjonction d'une quatrième corde au groupe de trois des aigus Celle-ci n'est pas frappée et vibre en sympathie, c'est la signature harmonique des "grands pianos Blüthner".

En 1905, Claude Debussy est conquis par un piano Blüthner "aliquot", (mon homologue), qu'il découvre chez Hermitage & Sons à Londres. Il devient alors son piano.
En 1917, lors de la révolution russe, Rachmaninov migre aux Etats Unis d'Amérique avec son épouse et son piano Blüthner, qui lui est précieux.

Le piano de Claude Debussy est visible au musée Labenche de Brive-la-Gaillarde.

J'ai moi même vécu, dans une famille alsacienne, j'y ai connu plusieurs générations, hélas j'étais arrivé en fin de vie... Par un heureux concours de circonstances, mes propriétaires ont confié ma garde à Thierry Jochem, facteur de piano, amoureux de son métier et possédant un remarquable "savoir faire".
L'espoir est né que je puisse retrouver une nouvelle vie, une vie de concerts.

En fait,  j'ai beaucoup de chance, je peux ravir un public mélomane et offrir ma subtile harmonie à de jeunes pianistes. Le "grand piano Blüthner Aliquot" de Claude Debussy est devenu pièce de musée. Moi je reste un remarquable instrument pour de fréquents concerts à Blaesheim.

Restauré, j'ai retrouvé toute ma jeunesse, l'harmonie, et,  je demande à ce que des jeunes pianistes me fassent vibrer.

Merci Thierry!


Thierry Jochem, facteur de piano,  9, rue Principale 67280 Niederhaslach   03 88 48 74 76
www.lacledaccord.fr


































.