>> retour aux concerts



samedi 7 avril  2018 - 20h30   église protestante de 67113 Blaesheim       plan d'accès





récital de piano de Stéphane Salort:
- Mozart : Sonate K. 284 en Ré Majeur
Allegro, Rondeau en polonaise, Tema con variazioni (andante)
- Schumann : fantaisie 1er mouvement en Ut majeur
Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen (À jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantasque et passionnée)

trio    Juliette Ferreira, flûte - Clément Marin, violon  &  Stéphane Salort, piano
- Bach : Musikalisches Opfer (L’offrande musicale) Bwv. 1079 nr. 8 triosonate
Largo, Allegro, Andante, Allegro



12€ / 8€ étudiants - carte Accent4
billetterie









Un récital des jeunes talents de l'académie supérieure de musique de Strasbourg

Juliette Ferreira:
Plongée dès son plus jeune âge dans une forte culture musicale à la fois classique et folklorique, Juliette Ferreira a très vite été passionnée de musique. Après avoir débuté sa formation de flûte traversière au CRC de Châlons-en-champagne, elle choisit en 2012 de partir à Strasbourg pour se perfectionner auprès de Sandrine François. Après avoir obtenu un baccalauréat option musique lourde mention très bien dans une Classe à Horaires Aménagés Musique, ainsi que son Diplôme d'Etudes Musicales mention très bien avec les félicitations, elle décide de continuer sa formation en intégrant un cursus Licence-DNSPM à l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg. Elle y termine actuellement sa licence dans la classe de Mario Caroli.
Depuis son entrée à l'académie en septembre 2015, Juliette a eu l'occasion d'élargir son répertoire avec des pièces pour flûte seule, flûte et piano, mais aussi pour piccolo, variant les styles, allant du Baroque au Contemporain. Son entrée à l'Académie lui permet également de participer aux Masterclass des plus grands flûtistes tels que P.Bernold, P.Gallois, J.Beaudiment, E.Pahud notamment. De plus, ce travail précise son envie de se perfectionner dans ce domaine et accroît son désir de devenir un jour musicienne d'orchestre. Tout cela ne l'empêche pas de découvrir et d'intégrer en même temps plusieurs formations telles que le quintette à vents ou le trio (violon, flûte, piano) en musique de chambre, ou encore l'orchestre symphonique, formations grâce auxquelles elle aborde un répertoire varié avec des œuvres allant de Beethoven à Berio, en passant par Bizet, Dvorak, Fauré, Dutilleux...
En 2016, Juliette est finaliste au concours de l'Ofj, mais aussi en sur liste d'attente à la fois des CNSM de Paris et de Lyon. L'année suivante elle participe à la tournée de la Philharmonie franco-allemande et hongroise en France et en Allemagne. N'oublions pas ses tournées avec orchestres ou voyages des années précédentes pour se perfectionner musicalement en Allemagne, Italie, Bosnie.
Ayant l'envie de connaître les facettes nombreuses et variées de la musique et de l'art en général, Juliette s'initie au jazz, à l'ornementation dans la musique baroque, puis au traverso, mais aussi au piano, au théâtre, et à la technique Alexander. En plus de tout cela, elle n'oublie pas son grand intérêt pour la musique folklorique, notamment balkanique et celtique qu'elle pratique régulièrement en dehors de sa formation à l'académie dans différentes salles de concerts, bars, cafés ou même certaines institutions européennes avec le groupe Papyros'N.
Passionnée également par l'animation, la transmission aux enfants, Juliette mène en parallèle une formation au Diplôme d'Etat et elle est actuellement professeur de flûte traversière à l'école intercommunale de musique de Wolfisheim et Holtzheim. Elle est également animatrice durant les vacance scolaires.
Passionnée de musique à la fois classique et folklorique depuis l'enfance, Juliette Ferreira après avoir débuté sa formation de flûtiste au CRC de Châlons-en-champagne décide de poursuivre cette voie à plus haut niveau au CRR de Strasbourg, puis à l'Académie supérieure de Musique où elle fait actuellement une Licence-DNSPM. Elle s'y perfectionne à la fois dans un répertoire de soliste, de chambriste et d'orchestre. Elle y mène également une formation au Diplôme d'Etat qu'elle met en pratique en tant que professeur de flûte à l'école de musique de Wolfisheim.


Clément MARIN
Après des études scientifiques, Clément Marin s’oriente vers une carrière de musicien suite à son admission au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans le cursus de Culture musicale. Il étudie alors de nombreuses disciplines, comprenant l’analyse, l’écriture, le piano, et surtout le violon. Ayant étudié cet instrument auprès de prestigieux professeurs tels que Pierre-Olivier Queyras ou Philippe Lindecker, il obtient son DNSPM en 2017. En parallèle, il enseigne le violon et le piano depuis plusieurs années et se produit en de nombreuses occasions, notamment des concerts d’orchestre et de musique de chambre.



Stéphane Salort
Né à cannes le 01/06/1997, le milieu de vie que connaît Stéphane durant son enfance est bien loin de monde de la musique où il se trouve actuellement. De par son père et sa mère, travaillant dans le nautisme et la fonction publique, les sept premières année de sa vie sont rythmées par le bateau, le handball (sport de son père) ainsi certaine qu'une rigueur scolaire. C'est un peu avant ses sept ans, que Stéphane découvre la musique et qu’apparaît, de plein gré, sa vocation de vouloir faire de la musique. Ce déclic eu lieu lors d'une écoute de Bohemian Rhapsody du groupe de rock « Queen » interprété par Freddy Mercury (chant/piano). Dès ce moment, l'engrenage débuta et une aventure musicale commença.
Il débute le piano, ainsi que l'éveil musical à l'age de 7 ans. D'abord intéressé par les musiques actuelles, il est orienté vers la musique classique et le piano par son premier professeur. Quelques années plus tard, Stéphane intègre le cursus « musique-étude » au collège Les Mûriers à Cannes la Bocca. Ces classes d'horaires aménagés conciliant à merveille suivis scolaire et conservatoire, il y gravi rapidement les échelons. C'est a 14ans, sous les conseils avisés de Jacques Coquellin, facteur de piano, que Stéphane rentre sur concours d'entrée au CNR de Nice dans la classe de Amédée Briggen. Décidant alors de quoi sera fait son avenir proche, il choisit de continuer sa scolarité au lycée Masséna en TMD au lieu de rester dans sa ville natale. Il y obtient 3 années plus tard, en juin 2014, son baccalauréat mention bien ainsi que son diplôme d’études musicales de piano mention très bien. L'année suivante, désireux de poursuivre ses études dans l'enseignement supérieur, Stéphane prépare des concours d'entrée pour des institutions de renom tel que la Haute-École de Genève ou les pôles supérieur de Paris Boulogne-Billancourt et Strasbourg. Son but ultime étant Strasbourg, depuis sa rencontre avec Laurent Cabasso en masterclass à Nice.
À l'issue de cette année, marquante et rythmée par les concours, Stéphane est admis pour la rentrée 2015 au pole supérieur de Strasbourg dans la classe de Laurent Cabasso. Il y commence alors une licence (DNSPM) de 3 ans.
Actuellement dans sa troisième année de licence, il projette de présenter divers concours d'entrées en Master, afin d'y obtenir les meilleurs diplômes pour pouvoir, dans le futur, enseigner son instrument de la meilleure façon qu'il soit.